Mots-clefs

, , , , , , , , , ,


Panneau-villes-GradesjpgOusss à toutes et à tous.

Ce lundi, un informateur (Merci B.D), me fait part de sa découverte sur le site de la FFKADA. En effet, un nouveau Règlement de la Commission Spécialisée des Dans et Grades Equivalents est sorti.
C’est quoi, ça veut dire quoi ?
Si vous passez votre ceinture noire 1er; 2ème, 3ème, 4ème, 5ème etc…, les choses changent.

Je vous mets ci-dessous un lien vers 2 pdf, Le premier le pavé de 200 pages, concernant tous les règlement pour tout le monde. Le second, un extraction de la partie uniquement TAï-JITSU.
A lire consciencieusement.

Le règlement complet en PDF: Règlement CSDGE Septembre 2013 COMPLET
et
Le règlement cyniquement Taï Jitsu en PDF Règlement-CSDGE Septembre 2013 Uniquement Tai-Jitsu

Pour infos et pour ceux qui ne peuvent pas lire les PDF, en pied de ce billet vous trouverez tout le Pdf , recopié en mode texte.

Hav’ Phun, TaïBuddy

Si vous avez des infos à passer sur le Taï-Jitsu, création de clubs, bougeage de clubs, news de clubs, stages etc.. N’hésitez pas à en faire part sur www. taï-jitsu.net en envoyant un mail à contact@tai-jitsu.net ou en répondant, laissant un commentaire à n’importe quel billet de ce site. C’est gratos, ça prends pas de temps, et l’info ne vaut que si elle est partagée par tous (bon c’est pas original, mais faut meubler).

Règlement de la Commission Sp?ciclisée des Dans et Grades Equivalents

PROG R AMME DES EXAMENS DE DANS ET GRADES

Article 602.TJ- EXAMENS POUR L’OBTENTION DU 1er AU 3ème DAN

Les examens du 1er au 3ème Dan pour le Tai Jitsu sont composés de 6 épreuves notées chacune sur 20. Les épreuves sont :

1/ Kihon

2/ Assaut conventionnel 3/ Kata

4/ Programme imposé avec partenaire 5/ Epreuves techniques avec partenaires 6/ Epreuves combat (Randori)

Si le candidat n’obtient pas la moyenne générale, les notes des UV pour lesquelles il a obtenu une note supérieure ou égale à la moyenne (10/20) restent acquises définitivement. Dans ce cas, seules les UV n’ayant pas obtenu la moyenne devront être repassées jusqu’à obtention de la moyenne générale.

Il n’y a pas de note éliminatoire.

YSoit le candidat est examiné par 1 jury composé uniquement de 3 juges qui note l’ensemble des épreuves

YSoit le candidat est examiné par 3 jurys différents composés chacun de 3 juges. Chaque jury note deux épreuves.

Organigramme du passage de grade Tai jitsu du 1er au 3ème Dan

KIHON

Noté sur 20

KATA

Noté sur 20

EPREUVES TECHNIQUES AVEC PARTENAIRE

Noté sur 20

ASSAUT CONVENTIONNEL

Noté sur 20

PROGRAMME IMPOSE

AVEC PARTENAIRE

Noté sur 20

EPREUVES COMBAT

RANDORI

Noté sur 20

Obtention du grade (si 60/120)

  • Notons que la notion de TORI et UKE est la suivante : Dans toutes les formes où l’attaquant et le défenseur sont désignés, on appelle Tori celui qui défend et Uke celui qui attaque.

Epreuven° 1/ Kihon

Le jury ne peut évaluer que deux candidats à la fois à l’épreuve du Kihon.

Le Kihon est composé de 3 parties sous une seule même note :

1/ des techniques de base simples exécutées en aller et retour sur trois pas en avançant ou en reculant ;

2/ des techniques de base exécutées sur place en position de combat, dans une seule direction ou de façon multi directionnelle, avec ou sans sursaut ;

3/ un exercice de maîtrise de la technique exécuté deux par deux.

Partie 1 – les candidats sont évalués sur des techniques simples sur trois pas.

Les candidats sont ensuite évalués sur des techniques d’enchaînements simples, au maximum trois mouvements, toujours sur trois pas ;

Partie 2 – les candidats en position de combat sont évalués sur des techniques simples avec retour à la position de départ en fin de mouvement.

Le candidat est interrogé sur un enchaînement simple de trois techniques sur place avec ou sans sursaut, à droite puis à gauche.

Multidirectionnel (Kihon sur un seul adversaire imaginaire qui se déplace). Le candidat est interrogé sur des techniques de maximum trois mouvements multi directionnels, à droite puis à gauche.

Partie 3 – Cette épreuve est composée de 5 techniques choisies par le jury, parmi les 7 possibles, exécutées sur cible.

Les deux candidats se font face. Tori est l’attaquant. Uke sert de partenaire en présentant la cible.    Tori doit démontrer la maîtrise du geste et la maîtrise de la distance en réalisant un mouvement technique simple.

Uke doit se positionner en faisant un ou deux petits sursauts, arrière ou de côté. Tori adapte sa distance et exécute le mouvement technique avec précision et maîtrise, en répétition (au minimum 3 fois).

Ces mouvements techniques sont :

Mae Geri, de la jambe arrière posée derrière, niveau chudan

Mawashi Geri, de la jambe arrière posée derrière, niveau jodan ou chudan Mae Geri de la jambe avant avec sursaut, niveau chudan

Mawashi Geri, de la jambe avant avec sursaut, niveau jodan ou chudan Gyaku Zuki chudan (coup de poing direct du bras arrière)

Kizami Zuki/Maete Zuki (coup de poing direct du bras avant), niveau jodan, suivi de Gyaku Zuki (coup de poing direct du bras arrière), niveau chudan

Oï Zuki (coup de poing en avançant), niveau jodan, retour à l’arrière.

Pendant l’exécution de la technique de Tori, Uke est passif et tout à fait immobile. Après l’exécution de la technique de Tori, Uke se repositionne.

Ces 5 techniques sont exécutées à droite ou à gauche, au choix du candidat.

Epreuven° 2/ Assautconventionnel

(a)    Kihon Ippon Kumité (1er dan)

Il est composé des 5 attaques :

–   Oï Zuki Jodan,

–   Oï Zuki Chudan,

–   Mae Geri Chudan,

–   Mawashi Géri Jodan ou Chudan,

–   Yoko Kékomi Chudan.

Chacune de ces attaques est exécutée une fois à droite et une fois à gauche.

Les candidats inverseront les rôles lorsque toutes les attaques auront été réalisées par Tori.

C’est un assaut fondamental basé sur une attaque contrée par une seule défense et/ou contre attaque.

Cet assaut, dans la forme commune à tous les styles, se déroule de la manière suivante :

–    Les deux candidats sont placés à une distance de 1 mètre l’un de l’autre et de profil par rapport au jury,

–      Après  s’être  salués,  les  deux  candidats  se  mettent  en  Hachi  ji  Dachi  en  écartant successivement le pied gauche et le pied droit afin de rester dans l’axe,

–   Tori se met en garde en reculant la jambe droite,

–   Uke devra trouver la distance par rapport à l’attaque de Tori,

–   Tori annonce son attaque et, après un moment de concentration, lance celle-ci avec le plus de conviction et de détermination possible,

–    Suite à l’attaque de tori, uke peut dans le temps porter une attaque d’atémi et dans une certaine logique prolonger celle-ci par une technique de mise à l’abandon.

En fonction de la spécificité de son style/école de karaté-jutsu, Uke devra rester un instant sur sa technique de contre-attaque afin de bien la définir ou bien, il pourra le cas échéant bien marquer la définition de son contre et récupérer le Maaï (distance) dans le retrait de sa technique.

Après chaque attaque, les deux candidats reviennent en Hachi ji Dachi et Tori se met en position inverse pour répéter la même attaque du coté opposé. L’attaque s’effectue toujours avec la jambe ou le bras arrière.

(b)    Ippon Kumité (2ème et 3ème dan)

Les deux candidats sont en gardes. Les attaques ainsi que le niveau sont annoncés.

A chaque fois, les attaques et les contre attaques devront être différentes. Le test sera composé des 5 attaques suivantes, exécutées d’abord à droite puis à gauche.

1 fois Oï Zuki Jodan,  1 fois Oï Zuki Chudan,

1 fois Mae Geri Chudan,

1 fois Mawashi Geri de la jambe arrière, 1 fois Yoko Geri de la jambe arrière.

Le jury pourra demander des attaques supplémentaires dans la liste des techniques, fixée en annexe I du présent règlement.

La perception de l’attaque devra être supérieure à celle exigée pour un prétendant au 1er Dan, ce qui conduira à une meilleure opportunité dans la contre attaque (Go no Sen, Sen no Sen).

Epreuven° 3/ Kata

Le candidat au 1er Dan devra exécuter deux katas de son choix, parmi les trois premiers figurant dans la liste officielle (Taï-Jitsu kata Shodan, Nidan et Sandan).

L’exécution de chaque kata sera suivie de 2 bunkaï d’application de son choix (par atémi, par clef et par projection) sur 2 séquences de son choix.

Le candidat au 2ème Dan devra exécuter deux katas de son choix, parmi les katas figurant dans la liste officielle (Taï-Jitsu kata Nidan, Sandan et Godan).

L’exécution de chaque kata sera suivie de 2 bunkaï d’application de son choix (par atémi, par clef ou par projection) sur 2 séquences de son choix.

Le candidat au 3ème Dan  devra exécuter deux katas de son choix, parmi les katas figurant dans la liste officielle ((Taï-Jitsu kata Nidan, Sandan et Godan).

L’exécution de chaque kata sera suivie de 2 bunkaï d’application au choix du jury (par atémi, par clef et par projection)..

Epreuven° 4/ Programme imposé avec partenaire (Tai Jitsu)

Le candidat au 1er Dan devra exécuter 2 séries de Techniques de base de son choix. Pour la 1ère série, le candidat démontrera les 3 techniques (atémi, clef et projection) à droite puis à gauche pour la 2ème série.

Le candidat au 2ème Dan devra exécuter 1 série complète de son choix puis devra démontrer une application libre reprenant les 3 techniques de défense (atémi, clef et projection).

Le candidat au 3ème Dan devra exécuter 4 enchaînements de son choix reprenant successivement les principes techniques du Taï-Jitsu (atémis, clefs et projections). * L’enchaînement se réalise sur une seule attaque, il permet d’allier des techniques différentes permettant de maîtriser l’attaque (pas de contre de la part du partenaire).

Epreuve n° 5/ Epreuves techniques avec partenaire (Voir annexe pour les armes utilisées)

Le candidat au 1er Dan devra   exécuter de 4 à 8 techniques maximum sur des attaques à droite imposées par le jury.

Une attaque de chaque série sera demandée au minimum soit 4 techniques.

Le jury pourra s’il le juge nécessaire demander une défense supplémentaire maximum pour chaque famille d’attaque soit un total de 8 techniques maximum.

Série d’attaque pour le 1er Dan : Attaque de face Attaque latérales Attaques arrière  Attaque au sol

Le candidat au 2ème Dan devra  exécuter de 6 à 10 techniques maximum sur des attaques à droite ou à gauche imposées par le jury.

Une attaque de chaque famille sera demandée au minimum soit 6 techniques.

Le jury pourra s’il le juge nécessaire demander une défense supplémentaire maximum pour chaque famille d’attaque dans la limite de 10 techniques au maximum.

Série d’attaque pour le 2ème Dan : Attaque de face

Attaque latérales Attaques arrière Attaque au sol

Attaque au tanto (couteau) Attaque au tambo (bâton court)

Le candidat au 3ème Dan devra  exécuter de 7 à 10 techniques maximum sur des attaques à droite ou à gauche imposées par le jury

Une attaque de chaque famille sera demandée au minimum soit 7 techniques.

Le jury pourra s’il le juge nécessaire demander une défense supplémentaire maximum pour chaque famille d’attaque dans la limite de 10 techniques au maximum.

Série d’attaque :

Attaque de face Attaque latérales Attaques arrière Attaque au sol

Attaque avec un tanto (couteau) Attaque avec un tambo (bâton court) Attaque avec un jo (bâton long – 1m20)

Critères de notation :

–   Attitude, réalisme

–   Appréciation des distances (maaï)

–   Opportunité des contres et de leurs points d’appuis

–   Détermination

–   Concentration

–   Variétés des techniques

–    Respect du schéma imposé (technique d’atémi, clé, étranglement ou projection et de la mise à l’abandon)

–   Maîtrise de la technique et réception

Epreuve n° 6/ RANDORI

Le candidat au 1er Dan devra exécuter un randori d’une durée maximum de 1 minute 30 avec un partenaire de son choix.

Le randori ne comportera pas d’attaque avec armes.

Les deux partenaires attaquent et défendent alternativement.

Le candidat au 2ème Dan devra exécuter un randori d’une durée maximum de 1 minute 30 avec un partenaire imposé par le jury.

Le randori comportera obligatoirement une attaque avec tanto et une attaque avec tambo. Les deux partenaires attaquent et défendent alternativement.

Le candidat au 3ème Dan devra exécuter un randori d’une durée maximum de 1 minute 30 au maximum avec deux partenaires imposés par le jury.

Le randori comportera une attaque avec tanto et/ou une attaque avec tambo et/ou une attaque avec jo.

Les deux premières attaques du randori seront avec armes imposées par le jury.

Les armes seront imposé par le jury, l’attaquant restera libre dans le choix de son attaque. Les deux partenaires imposés attaquent alternativement le candidat qui se défend.

Article 603.TJ – EXAMENS POUR L’OBTENTION DES 4ème ET 5ème DAN

Les examens du 4ème et 5ème Dan pour le Tai Jitsu sont composés de 4 épreuves notées chacune sur 30.

Les épreuves sont :

1/ Kihon

2/ Epreuves combat (Randori) 3/ Kata / Bunkai

4/ Programme spécifique

Si le candidat n’obtient pas la moyenne générale, les notes des UV pour lesquelles il a obtenu une note supérieure ou égale à la moyenne restent acquises définitivement. Dans ce cas, seules les UV n’ayant pas obtenu la moyenne devront être repassées jusqu’à obtention de la moyenne générale. Il n’y a pas de note éliminatoire.

  • Soit le candidat est examiné par 1 jury composé uniquement de 3 juges qui note l’ensemble des épreuves
  • Soit le candidat est examiné par 2 jurys différents composés chacun de 3 juges. Chaque jury note deux épreuves.
Organigramme du passage de grade Tai jitsu

du 4ème et 5ème DAN

KIHON

Noté sur 30

KATA / BUNKAI

Noté sur 30

  • Kata libre
  • Kata imposé ou forme de travail seul
    • Bunkai

RANDORI

Noté sur 30

PROGRAMME SPECIFIQUE

Noté sur 30

  • programme imposé avec partenaire
    • Epreuve technique avec partenaire (avec ou sans arme)
      • Epreuve combat

(avec ou sans arme)

Obtention du grade (si � 60/120)

  • Notons la notion de TORI et UKE est la suivante : Dans toutes les formes où l’attaquant et le défenseur sont désignés, on appelle Tori celui qui défend et Uke celui qui attaque.

Epreuven° 1/ Kihon

Ce test est noté sur 30 points.

Pour réussir ce test, il faut obtenir la note minimum de 15/30.

Pour cette épreuve au 4ème ou 5ème Dan, les candidats passent un par un.

Le candidat doit démontrer l’ensemble des techniques du Karaté-Jutsu, dont la prestation des 2 parties du Kihon ne doit pas dépasser 6 minutes.

Cette épreuve est composée de 2 parties distinctes :

–   le candidat réalise un kihon libre composé de séries d’enchainements de son choix dans différentes directions tout en se déplaçant ;

–   le candidat doit ensuite réaliser avec un partenaire de son choix, différentes séries d’enchainements de techniques de percussion sur cibles. Ces enchainements de 2 à 3 techniques maximum sont effectuées en se déplaçant et de façon multidirectionnelle.

Pour cette seconde partie, la recherche de la distance et la maitrise des techniques de percussions sont les critères privilégiés.

Epreuven° 2/ Randori

Ce test en « JIYU IPPON KUMITE » est noté sur 30 points.   Pour réussir ce test il faut obtenir la note minimum de 15/30.

Le candidat se présente, avec un partenaire de son choix (qu’il choisit parmi les candidats de son tableau).

Le nombre d’attaques libres est fixé à six (à droite ou à gauche). Les défenses par Atémi, balayage, fauchage, projection et clé sont possibles. Pour le 5ème Dan, les mêmes principes que pour l’examen du 4ème Dan sont appliqués à la différence qu’après chaque action et réaction, les deux candidats reprennent leur distance et restent en position de combat.

De plus l’attaque comme la défense est à chaque fois variée selon les opportunités offertes. Tous les paramètres relatifs au combat (sen no sen, go no sen) sont à démontrer.

Epreuven° 3/ Kata/Bunkai

Cette épreuve se compose de 3 notes chacune notée sur 10 (2 Kata et bunkaï). Le candidat doit d’abord rappeler au jury son style tel que renseigné sur sa fiche d’inscription.

Le candidat au 4ème Dan

a)      Le  candidat  devra  exécuter  seul  un  kata  d’expression  personnelle  d’une  minute  maximum reprenant les principes du Taï-Jitsu.

b)    Le candidat exécutera un kata de son choix parmi la liste officielle suivante (mais aussi dans la liste des Katas de 4ème Dan qui relèvent de tout autre style) :

Taï-Jitsu kata Yodan Taï-Jitsu kata Godan Taï-Jitsu kata Rokudan

c)    Le Bunkaï est noté sur 10. Le candidat sera interrogé avec un partenaire (qu’il choisit parmi les candidats de son tableau) sur les techniques et séquences d’un Kata (soit le kata d’expression personnelle soit un kata au choix dans la liste du grade auquel il se présente).

Le candidat effectuera 2 bunkaï devant contenir des applications par atémi, puis par clef puis par projection dans un ordre laissé au choix du candidat.

Le candidat au 5ème Dan

a)      Le candidat devra exécuter seul un kata d’expression personnelle d’une minute maximum reprenant les principes du Taï-Jitsu.

b)    Le candidat exécutera un kata de son choix parmi la liste officielle suivante (mais aussi dans la liste des Katas de 5ème Dan qui relèvent de tout autre style) :

Taï-Jitsu kata Yodan Taï-Jitsu kata Godan Taï-Jitsu kata Rokudan

c)    Le Bunkaï est noté sur 10. Le candidat sera interrogé avec un partenaire (qu’il choisit parmi les candidats de son tableau) sur les techniques et séquences d’un Kata (soit le kata d’expression personnelle soit un kata au choix dans la liste du grade auquel il se présente).

Le candidat effectuera 2 bunkaï devant contenir des applications par atémi, puis par clef puis par projection dans un ordre laissé au choix du candidat.

Epreuven° 4/ Programme spécifique

Ce test est noté sur 30 points.

Pour réussir ce test il faut obtenir la note minimum de 15/30.

Cette épreuve se compose de trois notes.

1° Programme imposé avec partenaire noté sur 10 ;

2° Epreuve technique avec partenaire, avec ou sans armes, noté sur 10 ; 3° Epreuve combat avec ou sans armes noté sur 10.

La durée maximale de cette épreuve ne peut être supérieure à 15 minutes.

Le candidat au 4ème Dan

1° Programme imposé avec partenaire de son choix (Techniques d’enchaînement)

Le candidat devra exécuter à droite puis à gauche 3 enchaînements sur des attaques imposées par le jury, reprenant successivement les principes techniques du Taï-Jitsu (atémis, clefs et projections). Le candidat devra exécuter son enchaînement une fois au ralenti puis une fois en vitesse normale.

*  L’enchaînement  se  réalise  sur  une  seule  attaque,  il  permet  d’allier  des  techniques  différentes permettant de maîtriser l’attaque (pas de contre de la part du partenaire).

2°        Epreuves techniques avec partenaire de son choix (Démonstration Technique)

Le candidat devra exécuter 6 techniques de son choix sur des attaques avec armes. Les 2 premières attaques concerneront le couteau (tanto), les 2 suivantes la matraque (tambo) puis les 2 dernières le bâton (jo de 1m20).

3°        Epreuves combat (Randori)

Le candidat devra exécuter un randori avec deux partenaires contre 3 attaques sur atémi puis 3 attaques avec armes (couteau : tanto, matraque : tambo et bâton : jo de 1 m20).

Le candidat au 5ème Dan

1° Programme imposé avec partenaire de son choix (Techniques d’enchaînement)

Le candidat devra exécuter 6 enchaînements sur des attaques armes (couteau : tanto, matraque : tambo et bâton : jo de 1 m20) imposées par le jury. Le candidat devra exécuter ses enchaînements à vitesse normale.

*  L’enchaînement  se  réalise  sur  une  seule  attaque,  il  permet  d’allier  des  techniques  différentes permettant de maîtriser l’attaque (pas de contre de la part du partenaire).

2°        Epreuves techniques avec partenaire de son choix (Démonstration Technique)

Le candidat devra exécuter sur 3 attaques imposées par le jury, 1 technique de défense par atémi, 1 technique par clef et 1 technique par projection pour chaque attaque.

3°        Epreuves combat (Randori)

Le candidat devra exécuter un randori de 1mn30 avec un partenaire de son choix  uniquement basé sur des attaques avec armes (couteau : tanto, matraque : tambo et bâton : jo de 1 m20).

ANNEXE I.TJ – KATA

Pour le Tai Jitsu, il existe 3 catégories de Kata : Le kata codifié (seul), Le kata codifié (à deux) et le kata d’expression personnelle (seul).

Liste officielle Des Katas 1er Dan 2ème Dan 3ème Dan 4ème Dan 5ème Dan
CODIFIE

SEUL

Taï Jitsu Kata ShodanTaï Jitsu Kata NidanTaï Jitsu Kata Sandan

Taï Jitsu Kata Nidan

+ bunkaï   Taï Jitsu Kata Sandan

+ bunkaï   Taï Jitsu Kata Godan + bunkaï

Taï Jitsu Kata Nidan

+ bunkaï   Taï Jitsu Kata Sandan

+ bunkaï   Taï Jitsu Kata Godan + bunkaï

Taï Jitsu Kata Godan Taï Jitsu Kata Godan
À deux

NON

NON

NON

Taï Jitsu Kata Yodan

Taï Jitsu Kata Rokudan

Taï Jitsu Kata Yodan

Taï Jitsu Kata Rokudan

EXPRESSION PERSONNELLE

SEUL

NON

NON

NON

1 mn maxi

5 à 8 séquences

1 mn maxi

5 à 8 séquences

ANNEXE II.TJ – PROGRAMME IMPOSE

  1. Techniques de Base

Les deux candidats sont placés à une distance de 1mètre l’un de l’autre et de profil par rapport au jury.

Après s’être salués, les deux candidats se mettent en Hachi ji Dachi en écartant successivement le pied gauche et le pied droit afin de rester dans l’axe.

> Tori se met en garde en reculant la jambe droite ;

> Tori attaque avec le plus de conviction et de détermination possible ;

> Uke pratique la défense appropriée avec le plus de réactivité et maîtrise possible.

Après chaque attaque, les deux candidats reviennent en Hachi ji Dachi et Tori se met en position inverse pour répéter la même attaque du membre opposé.

  1. Techniques d’enchainement

Ce programme est réservé pour les candidats au 3ème et 4ème DAN.

Les techniques d’enchaînement consistent à vérifier la maîtrise d’exécution de plusieurs techniques sans perdre le contrôle de l’adversaire. Il n’y aura pas de contre de la part de Tori et Uke devra enchaîner au minimum trois techniques de son choix.

Les deux candidats sont placés à une distance de 1mètre l’un de l’autre et de profil par rapport au jury.

Après s’être salués, les deux candidats se mettent en Hachi ji Dachi en écartant successivement le pied gauche et le pied droit afin de rester dans l’axe.

> Tori et Uke se mettent en garde en reculant la jambe droite ;

> Tori attaque avec le plus de détermination possible ;

> Uke pratique l’enchaînement appropriée avec le plus de réactivité et maîtrise possible. Après chaque attaque, les deux candidats reviennent en Hachi ji Dachi

ANNEXE III.TJ – LISTE DES ARMES UTILISEES

Les armes sont utilisées lors des épreuves suivantes :

n° 5 : épreuve technique avec partenaire pour 2ème et 3ème dan n° 6 : épreuve combat (Randori) pour 2ème et 3ème dan

n° 4 : programme spécifique pour 4ème et 5ème dan

COUTEAU BATON COURT BATON LONG (1m20)
1er Dan
2ème Dan COUTEAU BATON COURT
3ème Dan COUTEAU BATON COURT BATON LONG (1M20)
4ème Dan COUTEAU BATON COURT BATON LONG (1M20)
5ème Dan COUTEAU BATON COURT BATON LONG (1M20)

Dans les styles utilisant des armes, ne peuvent être utilisées que des armes factices, non dangereuses pour le pratiquant et/ou ses partenaires dans le cadre d’une pratique contrôlée, à l’exclusion de toutes autres. Aucune arme réelle présentant des risques de blessures, y compris involontaires, n’est admise.

ANNEXE IV.TJ – EPREUVE N° 5 EPREUVES TECHNIQUES AVEC PARTENAIRE

DU 1er au 3ème DAN

Grade Famille d’attaque Gauche/Droite Nombre de situations Armes utilisées
1er Dan

FACE LATERALE ARRIERE SOL

DROITE

1 ATTAQUE DE CHAQUE, 4 AU MINIMUMET 8 SMAXIMUM SI LE JURY LE JUGE NÉCESSAIRE
2ème Dan

FACE LATERALE ARRIERE SOL

COUTEAU(TANTO) BATON COURT (TAMBO)

DROITE OU GAUCHE (IMPOSÉ PAR LE JURY) 1 ATTAQUE DE CHAQUE, 6 AU MINIMUMET 10 SMAXIMUM SI LE JURY LE JUGE NÉCESSAIRE

OUI

3ème Dan

FACE LATERALE ARRIERE SOL

COUTEAU (TANTO) BATON COURT (TAMBO) BATON LONG 1M20 (JO)

DROITE OU GAUCHE (IMPOSÉ PAR LE JURY) 1 ATTAQUE DE CHAQUE, 7 AU MINIMUMET 10 MAXIMUM SI LE JURY LE JUGE NECESSAIRE

OUI

A. Epreuve technique

Les démonstrations techniques permettent de vérifier les connaissances techniques du candidat. La complexité technique alliée à la maîtrise permet de déterminer le niveau

Le panel d’attaques et de défenses évolue avec le DAN présenté.

Dans sa démonstration technique, le candidat devra s’appuyer sur le diagramme de défense suivant : esquive + atémi précurseur, technique d’application appropriée à l’attaque et atémi final ou mise à l’abandon.

Les attaques seront multidirectionnelles (face, latérale, arrière, sol) et à partir de 2ème DAN des démonstrations contre attaque armes seront demandés au candidat. Les armes utilisées (tanto, tambo et jo) devront présentées toutes les garanties pour préserver l’intégrité physique de Tori et Uke.

Les deux candidats sont placés à une distance de 1 mètre l’un de l’autre et de profil par rapport au jury.

Après s’être salués, les deux candidats se mettent en Hachi ji Dachi en écartant successivement le pied gauche et le pied droit afin de rester dans l’axe.

> Tori se Uke se mettent en garde en reculant la jambe droite ;

> Tori attaque avec le plus de conviction et de détermination possible ;

> Uke pratique la défense appropriée avec le plus de réactivité et maîtrise possible. Après chaque attaque, les deux candidats reviennent en position de garde.

ANNEXE V.TJ – EPREUVE COMBAT RANDORI

A. Candidats du 1er au 3ème Dan

Grade

DUREE

ARMES

NOMBRE DE PARTENAIRE
1er Dan MAXIMUM 1’30 SANS ARME

1

2ème Dan MAXIMUM 1’30 SANS ARME ET 1 FOIS UTILISATION DU COUTEAU ET 1 FOIS UTILISATION DU BATON COURT

1

3ème Dan MAXIMUM 1’30 SANS ARME ET 1 FOIS UTILISATION DU COUTEAU ET / OU BATON COURT ET / OU BATON LONG

2

Publicités