Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

988253_10151774545382008_1493733950_n

LA MINUTE MARTIALE du 26/01/2015
M comme Maître 1/2 ET 2/2

Question récurrente dans pas mal d’arts martiaux : qu’est-ce qu’un maître ?
L’aide du dictionnaire ou le fait que la réponse à cette question n’a aucune importance pour votre propre progression ne réglera pas l’affaire.
On a un besoin irrésistible de hiérarchiser les individus et de déterminer le niveau de leur pratique alors que l’on peut apprendre d’à peu près tout le monde, y compris par défaut ou par la négative.
On a l’impression qu’on pourrait progresser plus vite ou que l’on meilleur en étant formé par un « maître ».
C’est étonnant de voir en Karv Maga par exemple le nombre d’instructeurs qui se vantent d’être les héritiers directs du maître fondateur… et qui s’insultent copieusement entre eux ! Idem en Karaté, Aïkido etc. Après tout c’est tellement la classe de dire qu’on s’entraîne auprès d’un maître…

Qu’est-ce donc qu’un maître ? Il existe probablement plusieurs manières de répondre à cette question. Voici une proposition qui ne fera pas l’unanimité. D’abord il y a les « maîtres de quartier », c’est-à-dire des pratiquants de bon niveau, avec un potentiel prometteur et une capacité à faire évoluer leurs élèves. On en trouve dans les clubs et ils vous proposent des cours riches et vivants. Ils vous apprennent quelque chose à chaque cours. Si les art martiaux étaient un corps, ils en seraient le cœur.

Ensuite il y a les maîtres « encyclopédiques ». Des pratiquants hauts gradés et plus anciens qui possèdent un savoir technique très poussé, capables de vous impressionner par l’étendu de ce qu’ils vous enseignent. Ils vous apprennent beaucoup et l’on est infiniment respectueux de la quantité de travail qu’il leur a fallu abattre pour connaître tout cela. Ce sont des encyclopédies ambulantes et on en trouve beaucoup parmi les hauts gradés visibles à la tête des fédérations (en général à partir du 5ème ou 6ème dan). Ils permettent la transmission des techniques. Si les art martiaux étaient un corps, ils en seraient le cerveau.

Enfin il y a les maîtres « authentiques », de « l’ombre », les « grands », d’âge incertain. Ceux qui ne font pas (ou peu) parler d’eux, qui maîtrisent certes les techniques mais qui ont poussé suffisamment loin leurs recherches, sans aucune complaisance et en prenant des risques, pour sentir au premier contact qu’il y a quelque chose de différent. Ceux là ne sont pas faciles à trouver. Ils ne sont pas nombreux. Certains font croire qu’ils le sont parce qu’ils maîtrisent les « martial tricks » (du genre bras impliable, bouclier abdominal ou maître insoulevable). Ce qui est déjà un talent en soi. Ce qui est sûr c’est que le travail des maîtres authentiques mêle le physique (une utilisation efficace du corps dans sa globalité) et le psychologique (un travail sur les états de conscience par exemple) et qu’après une séance avec eux, vous êtes partis pour plusieurs années de réflexions et de recherches ! Si les art martiaux étaient un corps, ils en seraient l’âme (ou tout autre mot équivalent selon votre religion).

Article originellement paru sur le FB du club de Karaté TaïJitsu deLeers
Visitez The P.O.S.T, 1 nouvelle vidéo vient d’être postée,  travail sur le Kamae ou Mise en Garde. The P.O.S.T C’est déjà 15 vidéos postées et prés de 20 vidéos à venir.

P.S: N’oubliez d’aller demain sur The P.O.S.T, une nouvelle vidéo sera postée.
The P.O.S.T c’est dèja près de 20 vidéos ayant pour thèmes:
Assouplissements-stretching-echauffements
– Mouvements de bases du karate tai jitsu
– Mouvements de bases du karate tai jitsu
– Techniques de défenses

Publicités