Mots-clés

, , , , , , , ,

988253_10151774545382008_1493733950_n

LA MINUTE MARTIALE du 09/03/2015
C comme Courbatures

Comme l’on est heureux lorsqu’au lendemain d’une séance d’entraînement on ressent des courbatures ! On se dit : « là j’ai bien bossé ! ». Elles peuvent durer 2 jours ou plus. Après une séance de pliométrie on peut même avoir besoin d’une semaine de récupération. Ce serait donc l’indicateur d’un bon entraînement. Sauf qu’à y regarder de plus près, ce n’est pas si simple !

On peut avoir des courbatures à cause d’un mauvais échauffement. Les experts qui dirigent un stage le savent bien : il suffit de démarrer sur les chapeaux de roue et de négliger l’échauffement pour générer des courbatures et faire croire aux stagiaires que l’entraînement était physique. Un bon échauffement aide donc à éviter les courbatures.

On peut avoir des courbatures parce qu’on a une mauvaise condition physique. Certains auront mal aux abdos après 10 crunchs. D’autres sourient toujours après 10 muscle ups. Qui dit courbature dit aussi manque relatif de condition physique par rapport au contenu de la séance.

On peut avoir des courbatures parce qu’on mange mal et qu’on s’hydrate mal : il faut une bonne hydratation ET un apport massif de minéraux par des fruits et des légumes crus. C’est ce que font tous les sportifs de haut niveau. L’alcalinisation du corps permet de lutter contre les acides générés par l’entraînement intensif mais aussi d’aider à la reconstruction des lésions musculaires qui expliquent les courbatures. Car, on le sait depuis peu, l’acide lactique n’a rien à voir là-dedans, voilà un procès en révision bienvenu !

En guise d’action utile post-entraînement les massages sont discutés. Utiles pour les uns, moins pour d’autres. Les pommades anti-inflammatoires diminuent les douleurs. Mais ce n’est pas forcément une bonne idée parce qu’elles « cachent » un problème : la réparation nécessaire d’un muscle abimé. Les bénéfices de l’entraînement pourraient s’en trouver amoindris.

Le sommeil constitue le seul moyen d’une récupération efficace. C’est en phase de sommeil profond que nos muscles se reconstruisent. Les gens qui ont un emploi du temps professionnel chargé ne sont pas aidés. C’est pour ça aussi qu’un sportif de haut niveau est d’abord un gros dormeur, ce qui pourrait expliquer certains cas médiatiques d’adultère mais ceci est une autre histoire

En résumé : si vous vous entraînez sérieusement (et pas des arts martiaux de salon) vos courbatures ne doivent apparaître que de manière exceptionnelle, après un gros entraînement, et à la condition d’avoir bien bu, bien mangé et bien récupéré. Si vous avez des courbatures sans avoir pris soin d’organiser au mieux votre vie autour d’un entraînement sportif alors vous progresserez moins vite et surtout… vous souffrez pour rien !

Article originellement paru sur le  Facebook du club de Karaté TaïJitsu Leers

Une nouvelle vidéo vient d’être postée sur The P.O.S.T avec pour thème, Stretching Travailler le gainage .

Visitez The P.O.S.T,
The P.O.S.T c’est 26 vidéos postées vues près de 4000 fois,  et d’autres à venir.

Les thèmes abordés sont:
Assouplissements-stretching-echauffements
– Mouvements de bases du karate tai jitsu
– Mouvements de bases du karate tai jitsu
– Techniques de défenses

Publicités