stage-tai-jitsu-2eme-dan-et-plus-merignies-le-25112016-dsc_0130Salut à toutes et à tous.

Alors autant le dire, j’attendais avec impatience, le moment ou je pourrai rédiger ce [RETOUR SUR]. En effet je voulais d’abord recevoir les photos que Sophie avait prises lors du stage afin de vous faire un post complet. C’est chose faîte, je peux donc vous relater ce stage. Comme je le dis souvent, peur être trop souvent, tai-jitsu.net ne fonctionne que parce que vous y contribuez. Donc merci Sophie.

Voila un stage « qu »il était tout nouveau ». Pas seulement par le thème, pas seulement par le public, pas seulement par le rythme et pas seulement par l’ambiance. Ce stage était nouveau par tout cela. En effet l’idée avait été lancé lors de la réunion de ligue de la LFAKDA, qu’il serait utile ou intéressant d’organiser un stage fait par un expert à destination des CN 3eme dan ou les 2eme dan y prétendant dans la saison. Ce stage serait peut être un peu plus technique, un peu plus novateur et un peu plus « concentré ». Cette date viendrait prendre la place d’un cours  parce qu’on ne voulait pas ajouter un dimanche de plus à la liste de stages de fin d’années. Date fût prise au 25/11/2016, un vendredi, jour de cours. Ce stage serait à l’intention des ceintures noires 2ème dan et + afin d’aborder des sujets plus techniques et plus en profondeur. Sujet qu’ils pourraient retravailler en tout ou partie dans leurs clubs.
Franchement moi je dis: le mec qui a eu l’idée de ce stage, il gère grave…

Alors comment ça c’est passé ?
Rendez vous à 19H30 au dojo du club de Mérignies qui a eu la gentillesse de bien vouloir héberger cette session. Ils ont donc dû annuler leurs propres cours. Merci à eux.
En fait nous étions un douzaine, pas trop mais pas trop peu, c’est une première. les ceintures s’étalent de la CN 2ème Dan à la CN 5ème Dan et pourtant bien homogène. Les 3ème dan travaillent avec un 2ème dan et les 4ème dan avec un 5ème Dan, franchement ça sent bon tout ça.
Petit échauffement. Je dis petit parce que relativement court mais complet. Mais après tout on est des « machines de guerre », des athlètes complets, des brutes de physique. Bref, échauffement, très bien, pas tuant
On tape dans le dur, tout de suite, le thème, TaïSabaki (art de se déplacer) ET TeoDoki (l’Art du dégagement sur les saisies ) En gros le mouvement de corps, l’esquive. On commence par esquiver une tentative de saisie, une poussée ou un atémi (c’est le même). On avance, on passe à coté, on pivote et voila c’est fait. Ca va vite, ça fait fort tout de suite, je le sens  mieux en mieux. Dès le deuxième atelier, ça se corse avec des projections provoquées par le TaïSabaki. Ne me demandez pas de vous expliquer ici, c’est un truc, faut le vivre 😉 Autant vous dire que moi qui ne suis pas fan, mais pas du tout fan des chutes, je suis tranquille pour les 3 prochaines années.,. J’ai volé dans tous les sens. Les techniques suivantes ont été travaillées, Ikkyo, Nikyo, Sankyo, Kote Gaîshi, Ude Kime nage et Shiho nage.

Petite Digression: Merci à Michel V pour le temps qu’il a pris avec moi. J’ai réellement passé un bon moment de travail et de convivialité. Merci mon bon Michel.

Alors je reprends donc, Projection provoquée par un TaïSabaki, atemi dans le TaïSabaki, clè articulaire suite au Taïsabaki. Le but, provoquer une mise à l’abandon ou une mise en sécurité grâce au TaïSabaki. On a donc abordé le TaïSabaki qsous de multiples axes, ce qui était le « projet de ce stage ». Si le TaïSabki était une pâtisserie, ce soir là j’aurai pris 2 kilos…

Au final, premier stage, qui est appelé à se renouveler la prochaine saison. Pascal Burlion (CN 6ème dan expert fédéral) est venu avec une préparation aux petits oignons. Moi je recommande ce type de choses, on a passé du bon temps on travaillé nos physiques d’apollon et Aglaë et comme vous le savez, je suis fan des satges. Me répeterai-je en disant que les stages il faut y aller sinon à quoi ça sert que Ducros il se décarcasse. Au cas ou vous ne l’auriez pas compris, j’ai passé un excellent moment, j’adore revoir les copains et les copines, j’adore apprendre des trucs qui changent, et comme dit Hubert Bonisseur de La Bath  « j’aime me battre« .

Je vous mets ci dessous quelques phots et une vidéo.
Encore Merci à Sophie pour cela.

Hav’ PHun, TaïBuddy

Publicités