Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Salut à toutes et à tous.

Cet article est basé sur un article que j’ai lu dans un site américain. Me sentant concerné par le contenu et me disant que je pourrais ne pas être pas le seul, j’ai décidé de traiter du problème des douleurs articulaires dans un long post et de parler des solutions que j’utilise afin de continuer à pratiquer le TaïJitsu/Karaté dans les meilleures conditions possibles.
Évidemment, je ne suis pas médecin et ne prodigue aucun conseil médical. Dans tous les cas, comme dit le vieil adage japonais: Si tu as bobo au dojo, te rendre chez le docteur il faut. Mais si ce post peut vous aider, vous aider à vous soulager, je n’en serai que plus heureux.

Ressentez-vous de la douleur quand vous pratiquez le karaté/TaïJitsu ?

Peut-être souffrez-vous d’ostéo-arthrite ou d’arthrose.
Pour faire simple, l’arthrose c’est: une inflammation chronique des articulations. Habituellement on commence à souffrir de ce type de pathologie à partir de 50 ans.

Le Karaté/TaïJitsu n’est pas une exception.

Au karaté/TaïJitsu les articulations les plus communément affectées par l’arthrose sont les genoux et les hanches. Les genoux restant l’articulation la plus touchée. Si vos genoux vous font mal après une bonne séance de karaté ou de Taijitsu vous souffrez peut être d’une forme d’arthrose, légère ou sévère.
NON, l’arthrose n’est pas une maladie de vieux.
Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul, nous allons en parler.

Masutatsu Oyama, le fondateur du Kyokushin Karaté souffrait terriblement d’arthrose. Malgré cela il reste un combattant légendaire dans le monde du karaté. Vous pouvez gérer l’arthrose vous aussi.

Alors, qu’est-ce qui cause l’arthrose ?

Les douleurs/inflammations sont provoquées par l’impact et les forces de rotation pratiquées sur votre articulation. C’est pourquoi les pratiquants d’arts martiaux ou de sports de combat souffrent plus souvent de l’arthrose. Bien que l’arthrose soit une pathologie plus commune chez les personnes âgées, l’âge n’est pas le seul facteur.

Pour faire simple, le cartilage articulaire se décompose plus vite qu’il ne se reconstitue. Au fil du temps les dommages causés à votre articulation s’additionnent sans que votre cartilage puisse se reconstituer.

Voici quelques raisons pour lesquelles vous pouvez souffrir d’arthrose.
• Des impacts et des torsions sur les genoux ou sur les hanches.
• Des mouvements répétés qui font appel aux articulations.
• Les anciennes blessures.
• Faible musculature autour des articulations.
• Un entraînement trop intense qui laisse trop peu de temps à la récupération.
• Une anomalie génétique dans les articulations.
• Stress sur une partie de l’articulation en raison d’un déséquilibre de position ou musculaire.
• Le surpoids ou l’obésité peuvent aussi expliquer une pression régulière et anormale sur les articulations.

Si vous êtes toujours en train de lire cet article c’est probablement que vous ou l’un de vos proches souffrez d’arthrose. Alors, en continuant  cet article , je vais
Essayer de retrouver ces articulations de jeune homme ou de jeune fille.
► Essayer de stabiliser la structure des articulations.
► Essayer de réduire l’usure des articulations
► Essayer de pratiquer le karaté/TaïJitsu intelligemment.

Voici donc  12 points qui devraient vous aider.

#1 Renforcez les muscles qui supportent vos articulations.

Si vous avez une musculature faible autour de vos articulations, c’est l’articulation qui fera tout le travail et qui supportera toute la charge. C’est une catastrophe pour le cartilage.
Ce que vous avez besoin de faire est de renforcer les muscles qui supportent vos articulations. De cette façon vous vous en servirez pour stabiliser vos articulations. Voici un exemple d’exercice qui vous permet de travailler les muscles qui « aident » les hanches et les genoux.

PETIT PONT ET GRAND PONT
Couchez sur le dos avec vos genoux pliés et les pieds à plat sur le sol.
Ensuite, tout en maintenant le dos bien droit, soulevez le bassin vers le haut.
Retournez lentement en position de début en baissant le bassin.
Réalisez 4 à 6 fois ce mouvement. Si cela se passe bien, vous pouvez réaliser cet exercice avec une jambe levée.

#2 Exercices de mobilité.

Il est très important de faire travailler (bouger) vos articulations. On pourrait penser que les étirements (stretching) sont suffisant. C’est loin d »être le cas. Vous allez comprendre que la souplesse n’est pas le seul problème.
La solution c’est la mobilité.
La mobilité c’est la possibilité de faire fonctionner une articulation dans tous les sens pour laquelle elle était originalement prévue. Appelons cela la mobilité active ou mobilité dynamique. Demandez à votre Kiné ou à votre rhumatologue de vous montrer quelques exercices à pratiquer tous les jours. Pour ma part je recommande….. la marche. Pas la marche sportive, pas la marche nordique, tout simplement la marche, la balade, le glandage debout en mettant un pied devant l’autre. Mais ça, c’est mon avis.

#3 Utilisez des « outils » de prévention, de rééducation ou de maintien.

Il y beaucoup de choses que vous pouvez utiliser pour aider à maintenir ou supporter le travail de vos articulations. Les orthèses (genouilleres, chevillères, coudières) avec plus ou moins de maintien, vous trouverez sûrement le support qui vous permet de marcher, de vous reposer ou de travailler votre karaté. Le support idéal au repos n’étant pas forcément le support idéal à la pratique du karaté.

Pourquoi utiliser une chevillère par exemple ?
Parce que cela aide les muscles qui soutiennent votre articulation. De plus utiliser une chevillère vous aide à maintenir une position pour l’articulation même quand vous êtes fatigué. Souvenez-vous, on se blesse plus souvent pendant le dernier ¼ d’heure du cours de Karaté que pendant les 10 premières minutes. Quand on est fatigué, on est moins concentré, c’est là qu’arrive l’accident.

Attention, une orthèse (genouillère, chevillère, coudière) soulage l’articulation, la porter souvent c’est un peu rendre les muscles paresseux ou l’articulation flemmarde. Il vous faudra donc trouver le juste milieu.

#4 Restez mince et en bonne santé.

Être en surpoids ou obèse usera d’autant plus facilement vos cartilages surtout si vous pratiquez un sport ou il y à des chocs répétés tels que le karaté, le TaïJitsu ou mème le running.
Alors à moins que vous ne soyez mince et en très bonne santé, allez-y « mollo ». Essayez de compléter les cours de karaté avec la natation ou la marche, afin de perdre du poids ou de ne pas en prendre.
Quand vous vous sentirez en meilleure forme, reprenez le karaté et maintenez un style de vie sain

#5 Parlez-en à votre Senseï, Uke, docteur ou rhumatologue.

Pratiquer les arts martiaux avec de l’arthrose nécessite quelques ajustements.dans votre pratique.
Cela veut dire que vous devez dialoguer avec votre Senseï et aussi parler de votre pratique à votre médecin ou spécialiste afin que vous soyez tous au diapason sur vos désirs, objectifs et besoins sportifs.
Parce que croyez moi, avec de l’arthrose, vous devrez adapter votre pratique du karate/TaïJitsu.ou vous en subirez les conséquences.

#6 Modifiez, adaptez ou évitez certaines techniques de Karaté/Taïjitsuka

Comment exactement devrez-vous adapter votre pratique des arts martiaux.?
Eh bien cela dépend de la sévérité de votre arthrose.

Pour certains, il suffira de baisser l’intensité de l’entraînement. Si certaines positions vous font mal, adoptez une position moins profonde, moins forte. Par exemple dans certains cas, ou à certains moments le ZenKutsu Dachi peut-être douloureux même irréalisable, adoptez à ce moment le Fudo Dachi. Si certains mouvements sont irréalisables et croyez-moi ce sera le cas en vieillissant, adaptez votre karaté. Par exemple, votre cheville droite est défaillante, le Mawashi jambe gauche est donc devenu compliqué. Dités le à votre Uke, ne vous entêtez pas. Il y à d’autres possibilités, Senseï est là aussi pour cela.

C’est du cas par cas. Si votre Uke ne comprend pas, changez de Uke. Si votre Senseï ne comprend pas changez de club, si vos examinateurs de comprennent pas, changez-en. Votre pratique doit rester un Plaisir.

#7 Echauffez vous avant de pratiquer.

Avant de commencer le karaté à proprement parler, échauffez vos articulations. Je vous donne un truc. Allez au cours à pied si ce n’est que quelques kilomètres. Cela vous prend que 45 minutes. Quand vous y arrivez au cours, vos articulations sont échauffées. Vous avez besoin de plus d’échauffement articulaire que les autres participants au cours. Lors des « breaks » pendant le cours, ne laissez pas vos articulations se refroidir, faites les travailler doucement.

Echauffez bien les articulations qui vous posent problème pour les techniques qui vous posent problème. Par exemple si vous souffrez des genoux, les MaeGeri sont dévastateurs. Commecer par faire des cercles avec votre cheville puis faites des cercles avec la demi-jambe et terminez en faisant des MaeGeri, doucement. Pendant le cours, faites des MaeGeris complets mais lents ou des MaeGeri « non tendus » rapides. Lors de l’échauffement, travaillez Kekomi (talon sorti). Il est inutile de faire 30 MaeGeris qui vont choquer articulation du genou pendant le cours. Travaillez bien, concentrez-vous et au bon moment réalisez 1 ou 2 MaeGeri. Travaillez peu à peu. Si ce jour-là votre genou ressemble à un ballon de football, faites une croix sur le MaeGeri. Il y à beaucoup d’autres techniques à travailler au karaté.

#8 Travaillez vos positions et postures.

Quand vous travaillez votre karaté, gardez toujours de très bonnes positions et faites des techniques propres. Contrairement à ce qu’on pourra vous dire, avoir de bonnes positions ce n’est pas seulement une question d’ esthétique, c’est aussi une question d’efficacité.
Avoir des positions correctes et alignées cela contribue à aussi assurer l’intégrité de vos articulations. Quand vous déviez des bonnes pratiques, il y à de grand risques que vous causiez des traumatismes à vos articulations. Si vous êtes fatigué ce jour-là, si vos articulations vous font mal pendant le cours, faites une pause ou travaillez moins fort.
Un bon Senseï le comprendra. Sinon référez-vous à la fin du #6..

#9 Anti-Inflamatoires médicament et traitement.

Même si vous travaillez en suivant toutes les recommandations ci-dessus, vous pouvez quand même vous faire mal ou avoir une inflammation.
Pourquoi cela ? Parce que la vie c’est trop injuste aurait dit Calimero.

Pour gérer cela, vous pourriez être tenté d’utiliser des inflammatoires. Demandez à votre médecin, il est là pour ça. Perso, je recommande le minimum de traitement et le maximum de prévention.
La règle: demandez à votre médecin ou au rhumatologue.

#10 La pratique du karaté doit rester un plaisir.

Soyons honnêtes, il y à un temps pour tout.
Un temps pour faire des high kicks au-dessus de la tête des copains à la récré.et un temps pour aller au club voir les copains et passer un bon moment.
Un temps pour faire des compet’ et ramener des médailles à la maison et un temps pour travailler son karaté et simplement garder la forme.
Un temps pour crier sur les toits qu’on est ceinture noire et un temps être heureux quand son fils obtient sa 2èma barrette jaune.
Un temps pour courir après les ceintures et un temps pour être satisfait du travail qu’on a réalisé lors de la préparation du Dan, quoi qu’il arrive.
Dans tous les cas et quelle que soit votre motivation à pratiquer, Hav’ Phun.

#11 Faîtes du Karaté ou du TaïJitsu.

Faire du sport et donc du karaté, cela vous permet de bouger, de rencontrer des gens, de sortir de chez soi, d’apprendre des choses, d’évoluer.
Si vous ne faîtes pas de Sport karaté ou de TaïJitsu, vous ne bougez pas, vous restez chez vous, vous regardez Columbo l’après-midi, vous mangez des chips et des barres Mars, vous grossissez, vos artères se bouchent, vous faites un arrêt cardiaque, vous mourrez, votre patron a du mal à vous remplacer, son activité périclite, son banquier lui retire tout finalement, son entreprise ferme, vos collègues sont au chômage, Pole emploi est en déficit, le régime social français ne tient pas le coup, le budget de la France ne s’en relève pas, c’est la crise économique, l’Europe nous lâche.
Alors M….. ne soyez pas égoïste, si vous ne faites pas du karaté pour vous, faites-le pour la FRANCE.

#12 Restez Positif 🙂

Gérer l’arthrose et faire du karaté, ce n’est pas facile. Adapter votre pratique peut être frustrant.
Mais restez positif, ne regardez pas en arrière. Trouvez une autre façon de travailler. Utilisez vos douleurs pour être à l’écoute de votre corps. C’est une opportunité d’évoluer autrement.
C’est ça l’esprit du karaté, ne pas baisser les bras.

Allez, Hav’ Phun, TaïBuddy

Nota Bene.
Cet article m’a pour une grande partie été inspiré par le blog Karate By Jesse que je suis avec assiduité depuis pas mal de temps. Si vous pratiquez la lanque de Sahkespeare je ne pourrai que vous encourager à vous y abonner. Évidemment, je ne suis pas médecin. Quand on est malade, on va voir son medecin. Dans cet article je ne fais part que de mon expérience par rapport à mon vécu personnel. En aucun je ne prodigue  de conseils médicaux. Comme vous le savez, moi quand je peux aider.

Publicités